News

Val-d’Oise : la justice annule le plan d’urbanisme où doit s’implanter le mégacomplexe Europacity

#AlertePollutionRivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !Le tribunal administratif de Pontoise a annulé mardi 12 mars le plan local d’urbanisme (PLU) de la ville de Gonesse, qui permet d’urbaniser une vaste zone agricole au nord de Paris, où a prévu de s’implanter le mégacomplexe controversé Europacity.Evoquant des “péripéties juridiques”, le maire (PS) de cette commune du Val-d’Oise, Jean-Pierre Blazy, a immédiatement annoncé son intention de faire appel de cette décision qui porte un nouveau coup à la création de ce parc géant de commerces et de loisirs sur 80 hectares.Une urbanisation qui “concerne des terres particulièrement fertiles”Le tribunal explique, dans un communiqué, avoir notamment estimé que le conseil municipal, qui avait approuvé le PLU le 25 septembre 2017, avait “commis une erreur manifeste d’appréciation en classant en zone à urbaniser 248 hectares de terres agricoles”. “Cette urbanisation concerne des terres particulièrement fertiles, alors que les bénéfices escomptés, notamment en termes de créations d’emplois, invoqués par la commune de Gonesse, ne sont pas établis”, poursuit le tribunal.Le tribunal avait été saisi par des opposants au projet Europacity, dont des associations de défense de l’environnement mais aussi des commerçants tels que ceux du centre commercial voisin Aéroville, exploité par le géant mondial Unibail-Rodamco-Westfield (URW).EuropaCity, tant espace commercial (230 000 m²) que culturel (50 000 m²) et parc de loisirs (150 000 m²), doit s’implanter sur 80 hectares du “triangle de Gonesse”, des terres agricoles coincées entre les aéroports de Roissy, du Bourget, l’autoroute A1 et la D317.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *